Christine Smilovici | Roman familial

online :

Ensemble de photomontages à partir de photos familiales ou d’inconnus sur feuilles de carnet 20x20cm, techniques mixtes.

Le titre “le roman familial” est un clin d’oeil à la théorie freudienne désignant une construction imaginaire souvent consciente, la “création d’une oeuvre, d’un récit intérieur romancé, avec de multiples épisodes”

(Thèse de Médecine 1977. Psychose et filiation V. BORDARIER p56)

L’histoire familiale de chacun se compose par le temps et les générations successives, par le tempérament des individus et les choix qu’ils impriment à leur propre vie, par le hasard enfin qui conduit aux accidents de parcours, aux maladies, comme aux morts, prématurées ou ordinaires.
Le plus souvent, l’ensemble de toutes ces vies qui entourent un être et qui le fondent profondément, restent cependant méconnues de lui-même ou connues juste un peu.
Je me place dans la posture où ma propre histoire familiale m’oppose un silence total . Elle se tait. Et je ne cherche pas à lever le voile. Par conséquent, je ne sais plus si cette histoire réelle a été furieuse, pleine de joies attendries ou parfaitement plate. Peu m’importe.
Je sais que je peux la réinventer à ma manière. J’ai en mains des photos de mes proches mais aussi des photos d’inconnus, elles me présentent des portraits ou des scènes. Je sais qu’elles vont se mélanger pour construire un nouveau théâtre.

 

 
Mon oeuvre se définit globalement comme une exploration de processus psychiques, notamment liés à des « traumas » ou attachés à l’histoire familiale . Elle s’exprime par une palette large, faite de multiples : elle convoque la photographie souvent mais aussi le dessin, l’écriture, le collage, la couture.
L’histoire familiale offre naturellement un cadre idéal d’investigation : à l’intérêt pour l’Absence, s’associe aisément le questionnement sur l’intensité des liens familiaux, puis sur la place que prennent en nous nos ascendants, sur ce qu’ils nous lèguent, sur le poids aussi de ce legs. Parfois, l’art permet une reconstruction fantasmée du réel auquel on souhaite alors résister (Le Roman familial).

http://chsmiloc.wix.com/christine-smilovici