Baptiste Fichaux | Selected Ambient Works

online :

Si la série Selected Ambient Works offre une juxtaposition d’images issues de différents endroits du monde, s’approcher davantage permet d’appréhender les caractères communs contenus dans ces lieux. Villes au développement récent comme São Paulo ou Berlin, pays de forêt faisant face à son industrialisation avec la Finlande ; l’objectif semble le plus souvent vagabonder dans des zones impersonnelles liées à une architecture fonctionnelle à la croissance anarchique.

Pourtant, en observant les différentes images du corpus, nulle trace de formalisme. L’architecture utilisée comme trame, les murs peints comme monochromes ne sont pas simplement lignes et couleurs, ils forment un fond. Il faut d’abord insister sur ce fond si on entend appréhender l’ « Ambiant ». Pas question d’ambiance avec son hors-champ sur une action – le format carré vient couper le cadre sur les éléments sans ouvrir à un ailleurs – mais d’une ambiance faisant émerger les éléments singuliers qui se répondent et se répètent à travers l’ensemble de la série. Cet ensemble constitue une partition où les zones monochromatiques forment les accords laissant les éléments isolés donner le pouls. Cette vibration perçue se trouve renforcée par les différents tuyaux qui deviennent les éléments anatomiques d’une respiration invisible, témoignant de la présence d’habitants derrière ces parois.C’est en insistant sur ces étranges apparitions que le série évite le hors-champ temporel pour au contraire se concentrer sur un hors-champ sensible, ouvrant sur l’invisible déjà contenu dans les images. En ce sens, la série finlandaise qui pourrait sembler énigmatique au milieu des nombreux murs de béton, fonctionne en négatif. Si un tuyau ressort au beau milieu de la végétation, c’est bien qu’il circule et arpente l’espace photographié.Quentin Conrate 

Vit et travaille à Lille
www.baptistefichaux.com